Le travail «10 minutes de lumière» est une vidéo sur support DVD et présentée sur un moniteur. Elle dure 1 heure, divisées en 2 parties distinctes. La première, qui dure 49 minutes et 40 secondes, fonctionne comme un cartel: elle présente le nom de l’artiste, le titre de l’oeuvre, sa durée et son «mode d’emploi», à savoir l’heure à laquelle la vidéo à proprement parler (la deuxième partie) sera diffusée.

La deuxième partie est composée d’un plan fixe de 10’20’’ sur la nouvelle Jameel Gallery du Victoria & Albert Museum de Londres, consacrée à l’art islamique, et en particulier sur le «tapis Ardabil» et son dispositif de présentation.

Le tapis Ardabil, récemment restauré, est enfermé dans une cage de verre, à l’abri du rayonnement ultra-violet pour des raisons de conservation. Il est tenu dans l’ombre la majeure partie de la journée, les lampes intégrées dans la partie supérieure de la cage de verre ne s’allumant que 10 minutes par heure, à la demie.

Cet horaire est inscrit dans la salle du musée, sur le cartel.

Le V&A Museum de Londres est un immense édifice présentant des trésors du monde entier, dans tous les domaines des arts et de l’artisanat. La visite du musée s’apparente à une flânerie spatiale mais surtout temporelle, puisque tous les âges de l’humanité y sont présents. Le visiteur s’aperçoit en outre bien vite qu’elle nécessite un minimum d’organisation, d’orientation à l’aide des plans, de choix face à la richesse de la collection, afin que la visite ne donne pas le vertige.

La Jameel Gallery donne donc rendez-vous chaque heure au visiteur du V&A désireux d’admirer un des plus beaux et des plus grands tapis d’Orient jamais réalisé.

La vidéo documente les 10 minutes de lumière illuminants le tapis. En l’occurence, il s’agit des 10 dernières minutes d’illumination de la journée pour celui-ci, le musée fermant ses portes. La Jameel Gallery se vide donc petit-à-petit de ses visiteurs, les annonces dans les hauts-parleurs invitant ceux-ci à se rendre vers les sorties. La lumière s’éteint lentement sur une gallerie entièrement vide.

Le texte qui compose la première partie de la vidéo répète la situation du V&A Museum; elle donne rendez-vous au visiteur d’Accrochage (Vaud 2007) à l’heure et demie pour 10 minutes de lumière.